Rothaus

Rothaus

(H1)Rothaus – La brasserie monastique de la foret noire - « Schwarzwald im Glass »

découvrez d'où viennent les bières « tannenzäpfle » (pommes de pin)

(H3)Avec des vallées douces, une verdure luxuriante, des lacs de montagne limpides et des plateaux densément boisés - l'emplacement d'une brasserie pourrait difficilement être plus idéal.

À Rothaus ,l'artisanat traditionnel, les meilleurs ingrédients régionaux et l'eau douce cristalline de sept sources constituent une base parfaite pour des bières d'excellente qualité, que vous pouvez déguster dans chaque gorgée.    

Et c'est bien l'aspiration de la brasserie que de nous faire gouter la Foret Noire à travers leurs bieres que nous retrouvons dans leur slogan « Schwarzwald im Glas » (La Forêt Noire en verre).

(H3)Fondée en 1791, par des moines bénédictins, dans l'auberge «Zum Rothen Haus» (la maison des Roth), le lieu fût choisi en fonction des ressources à disposition et de son emplacement; des grandes ressources en eau et une proximité avec suffisamment de bois pour le chauffage, mais aussi l'importante route commerciale reliant Freibourg à Waldshut en passant par Grafenhausen. Ce coin pourtant très reculé, situé à 1000m d'altitude, devient alors une étape importante très fréquentée de la forêt noire, se trouvant également au milieu du chemin entre le monastère de Saint Blasien et son domaine nouvellement acquis de Bonndorf.

(H3)À savoir : la Haute Forêt Noire est située au milieu de la Forêt Noire et abrite également la plus haute montagne de la chaîne de basse montagne allemande, le Feldberg. La région est surtout connue pour ses nombreuses possibilités de sports d'hiver, ses activités de plein air en été et, bien sûr, comme lieu de repos.

(H3)Au cours de la sécularisation de 1806, la brasserie Rothaus tombe dans les mains du Grand-Duché de Bade. Depuis la fin du système monarchique en 1918, elle appartient à 95% au Land de Bade-Wurtemberg via une société-fille, et à 5% au ministère des finances dudit Land. Un peu comme s'il y avait en France des brasseries gèrées par les départements ou les régions.

(H3)En 1875, la brasserie Rothaus investit dans de nouvelles technologies : un wagon spécial pour le transport de la bière, une nouvelle machine à vapeur plus puissante, un nouveau four pour la production de malt, une nouvelle cave à glace, une nouvelle machine à nettoyer et à trier la levure et d'autres équipements techniques.

(H3)Lors du Noël de 1892, la première bière Rothaus en bouteille a été vendue à St. Blasien. Cinq ans plus tard, Rothaus a acheté un véhicule de transport motorisé, le premier camion Rothaus.

(H3)En 1956, Edwin Nägele, en tant que directeur de la brasserie à l'époque, a introduit la Tannenzäpfle en bouteille de 0,33 l.  Il s'agissait d'une entreprise assez ambitieuse à l'époque. Dans les années 50, il était courant de proposer la bière dans des bouteilles de 0,7 litre. Malgré ou peut-être à cause de sa taille inhabituelle, la Tannenzäpfle (une Pils) a rapidement trouvé de plus en plus de fans.

(H3)Le 09 mars 1995, la première Hefeweizen de Rothaus a été mise en bouteille et est apparue un an plus tard, bien sûr, également en bouteille typique de 0,33l mais en tant que Weizenzäpfle (un jeu de mots sur pomme de pin / pomme de blé). Depuis lors, elle fait partie intégrante de la gamme de produits et constitue un élément indispensable de la famille Zäpfle.

(H3)En 2006, la nouvelle salle de brassage est inaugurée. Les cuves de brassage, les cuves de fermentation et de stockage et les canalisations, toutes en acier inoxydable, permettent de produire des spécialités de bière selon les méthodes conventionnelles (fermentation à froid, stockage à froid prolongé) dans les meilleures conditions d'hygiène possibles. Cette année-là, la Tannenzäpfle fête également son 50e anniversaire. 

(H2)La Haute Forêt-Noire n'est pas seulement le berceau du Tannenzäpfle, mais aussi l'origine d'un spiritueux raffiné.

(H3)Max Sachs, le brasseur de Rothaus a eu l'idée de produire un whisky single malt en mai 2005. Ses réflexions étaient portés sur les produits de base que sont l'eau et le malt, qui sont nécessaires au brassage de la bière Tannenzäpfle mais aussi à la production d'un whisky single malt. Rothaus ne disposant plus de ses propres droits de distillation, il a fallu trouver une distillerie comme partenaire.

(H3)C'est après de longues recherches, que la Rothaus de Baden et la Kammer-Kirsch de Karlsruhe, deux institutions qui étaient la propriété du Grand-Duché de Bade lors de la sécularisation de 1918, se réunissent. La distillerie Kammer-Kirsch était chargée en 1909, par le Parlement de Bade de produire une véritable Kirschswasser (une eau-de-vie pure de cerises griottes).

(H3)Le directeur général de Kammer-Kirsch, Gerald Erdrich, est un expert en whisky et l'un des principaux importateurs de single malt en Allemagne, et en sa qualité de président du chapitre allemand du "Master of the Quaich", un ambassadeur du whisky écossais single malt en Allemagne.

(H3)Lors de la distillation, le malt de la brasserie associé avec un peu de malt caramel, est brassé dans les cuves en cuivre avec l'eau douce provenant des sept sources cristallines, puis le moût hautement concentré qui en résulte est fermenté dans notre cave de fermentation. Pour la suite du traitement, le produit intermédiaire est transféré à la distillerie de Karlsruhe. Une double distillation permet d'obtenir une qualité exceptionnelle et correspond ainsi à la méthode de production écossaise.

Dans les caves à glace résistantes à la température d'une ancienne brasserie classée, détenue par Kammer-Kirsch, le distillat est stocké dans des fûts de malt des Highlands ex-Bourbon et 2nd-fill, avec une durée de stockage minimale de trois ans.

11 résultats
Indisponible